extraits du livre

Pour voler en montagne, il n'est pas besoin d'être montagnard,  
mais en acquérir l'esprit est nécessaire.

Tout comme on ne s'improvise pas marin, 
on n'aborde pas les massifs montagneux des Alpes ou des Pyrénées avec l'esprit citadin.
Les exploits  de quantité de sportifs médiatisés banalisent la montagne 
et  se poser sur un glacier entre 3000 et 3500m. peut paraître évident et facile.
Nos illustres prédécesseurs nous ont ouvert la voie, techniquement, administrativement, 
mais la technicité du vol et les risques encourus sont toujours bien réels.


Avions, ULM et Vol en Montagne                  En cours de réédition par un éditeur

- L'environnement - les pilotes - altiports, altisurfaces et glaciers.
- Dispositions à prendre avant le vol
- Procédures et circuits d’atterrissage.

- avion ou ulm,   ouvrage complet de plus de 180 pages

- Règle fondamentale:  "respect de l'environnement".


Les pilotes d' ULM ont la chance de voler sur des machines qui peuvent être bien moins bruyantes que les avions.   Profitons en pour faire la différence et être acceptés partout, même là ou les avions sont moins bien tolérés voir même refusés. 


LES ALTIPORTS.          Ils sont au nombre de 7 dans les Alpes, 1 dans les Pyrennées.

LES PROCEDURES.    "arrivée- départ", fréquences radio et tous renseignements utiles sont dans les cartes V.A.C. ou Jeppesen.

ALTISURFACES  et  GLACIERS.   Ces sites sont répertoriés:

-  dans les AIP (aeronautical information publication) disponibles dans les bureaux de piste.

-  dans les "guide du pilote": Alpes et Massif Central  -  Pyrénnées.  Y figurent les coordonnées géographiques, altitudes, dimensions, quelques renseignements sur la nature du sol et les organismes à contacter  pour des informations sur l'état de l'aire d'atterrissage.

-  sur le site des pilotes de montagne dans les pages réservées aux membres à jour de leur cotisation.

Certaines altisurfaces ne sont pratiquables que sur skis, d'autres que sur roues.  Les glaciers eux ne se pratiquent évidemment que sur skis.


LES PILOTES

HERMANN GEIGER
le premierà avoir équipé un avion avec des skis rétractables. Il a inventé la technique d'atterrissage à contrepente.


HENRI GIRAUD,
Pilote de légende,  qui en France,  a jeté les bases du pilotage en montagne et qui grâce à son énergie à permis la création de pratiquement tous les sites ou nous pouvons poser nos roues ou nos skis aujourd'hui. 
Le seul à s'être posé en avion, un Piper, au sommet du MONT BLANC  "comme un oiseau sur un fil", sur 30m, à 4807m d'altitude le 23 juin 1960.  Un véritable exploit ! 
mais aussi précedemment sur le MONT AIGUILLE  un mouchoir de poche.
Activité au départ de Grenoble le Versoud  et L'Alpe d'Huez jusqu'en 1999.
Plus de 40 000 heures de vol… plus de 100 000 atterrissages en montagne ..!

MARCEL COLLOT
responsable du vol en montagne au SFA, Service de la Formation Aéronautique, a fixé la méthode pour un enseignement standardisé.


PROCEDURES D'ATTERRISSAGE

L'utilisation de la radio est obligatoire.  Fréquence altiport    ou  130.0 

 Ne pas oublier les "messages de position".

Méthode de reconnaissance:

Arrivée sur Altiport

S'en tenir aux consignes de la carte V.A.C.  Vérifier les indications de l'aire à signaux (si elle existe).

En l'absence d'Atis, on procède comme sur une altisurface pour la phase de reconnaissance.

Arrivée sur Altisurface

Certaines altisurfaces autorisent un petit "droit à l'erreur",   à condition de savoir à l'avance vers ou se dirriger en fin de course pout limiter les dégats.... et sans accrocher un autre appareil éventuellement.  D’autres n'offrent absolument aucune échapatoire.

- Altiports,  altisurfaces,  glaciers
- Quel type de machine ?
- Quels types de skis ?
- La motorisation
- La neige
- L’aérologie
- Pilotage en montagne
- Procédures d’atterrissage
- Les ULM
- Règlementation ulm en montagne
- Les hélicoptères
-Les pionniers
-Dispositions à prendre avant le vol
- La survie en milieu froid
- Retour d’expérience
- Circuit d'atterrissage -
- Approche finale et atterrissage


Circuit d’atterrissage
Le sens et la forme du circuit sont déterminés par le relief environnant et les nuisances sonores. Il est précisés dans certaines fiches mises à disposition par l'AFPM

-Approche finale

Rappelons que l'approche finale et l'atterrissage ne seront pas entrepris si un autre aéronef est en attente pour décoller ou même se déplace sur la plate-forme en vue du décollage.

-Pente d'approche. 

Méthode pour se positionner en finale:   Un plan d'approche en montagne est très difficile à visualiser quel que soit son pourcentage. Face à la pente, il est quasi impossible de déterminer l'angle de descente.

-La vitesse en finale en ulm

- Le point de non retour  

Dès le début, votre approche doit être parfaite et vous ne devez avoir à faire que des corrections mineures.

 Si vous n'êtes pas parfaitement installé sur le plan, remettez les gaz et faites une nouvelle approche. Décidez cela très tôt…

Henri Giraud disait: « Un bon pilote, c’est celui qui paie les traites de son avion ».Il est vrai que l’on avait fait payer la casse en montagne aux pilotes d’aéroclubs, les clubs seraient plus riches et les pilotes de montagne bien plus prudents.


L'arrondi

Contrôle de la puissance à l’atterrissage
Pentes et performances.
Technique du décollage.
L'utilisation des volets.
La méthode selon Henri Giraud.
Les pistes de terroir.
Licences ou aéronefs étrangers.
Hermann Geiger Pilote suisse des glaciers
Henri Giraud Pilote des glaciers.
L'épopée d'AIR ALPES


Respectons un code de bonne conduite

et évitons donc de survoler abusivement à basse hauteur les randonneurs, les refuges ou les stations et surtout les parcs nationaux à moins de 1000m: retrait de licence garanti. (Les limites des parcs sont définies sur les cartes au 1/500.000 et au 1/1.000.000 vendues par le SIA - Service de l'Information Aéronautique - avec la documentation du pilote VFR, indispensable pour nav


© Jean-Pierre Ebrard 2018