Avions, ULM et Vol en Montagne

  • L'environnement - les pilotes - altiports, altisurfaces et glaciers,  dispositions à prendre avant le vol - procédures et circuits d'atterrissage.
  • avion ou ulm,   ouvrage complet de plus de 200 pages, en format A5 couleur, disponible sur commande.       

  

  

  

  

  

               Pour commander cet ouvrage

 

Livré avec un DVD (ordinateur lecteur de DVD)   de 360 photos,    celles du livre, des vues aériennes des Alpes et d'avions et ULM en montagne, plus de 80 clips vidéos (plus de 3h00)  d'atterrissages et décollages sur altisurfaces et glaciers, vidéos diverses,   et un cours magistral d'Henri GIRAUD sur la technique de l'atterrissage en montagne (1988) filmé au pied de son avion.

prix 47 euros (dont frais de port)  

 

 

              Pour commander cet ouvrage

  •  Préface de Noël Genet, président de l'association française des pilotes de montagne:  Ce livre est le mariage harmonieux de l'Avion , de l'ULM et du Vol en Montagne, trois générateurs de rêve pour l'homme.

L'avion depuis 50 ans a peu évolué, en revanche l'ULM moderne a diminué les nuisances sonores et amélioré les performances.   Ces deux types de machines et l'expérience des pilotes ont apprivoisé le vol en montagne. Dans ce livre les pilotes trouveront les bases d'une passion dévorante : le vol en montagne.- réglementation,- méthode,- rigueur,- sens de l'analyse, de décision et d'observation.

  • et    Préface de Dominique Méreuze, président de la FFPLUM
 
  •    Quelques extraits du livre:

       Les pilotes avions qualifiés montagne sont surpris de voir certains pilotes ULM se lancer dans le vol et les atterrissages en montagne,    ou s'apprêtant à le faire avec une certaine insouciance,  sans aucune expérience préalable de ce type de vol.

    Comme la plupart des pilotes de montagne  "qualifiés", je ne suis pas particulièrement timoré,   mais dans ce domaine, j'agis avec une extrême prudence.

     Le développement de l'ULM en montagne est certain.   Apporter quelques bases à ceux qui n'ont pas eu la chance de suivre des stages ou une formation homologuée et qui pratiquent ou vont pratiquer les atterrissages en altitude est nécessaire. C'est le but de ce document qui s'adresse aussi bien aux pilotes avions qu'au pilotes ULM, les techniques de base étant strictement les mêmes.
 

  • Cela dit, le pilotage d'un avion ou d'un ULM dans les sites de montagne et haute montagne .....

........sous-entend que c'est l'affaire de pilotes confirmés, au jugement sûr, au pilotage précis, avec un bon sens des responsabilités, capables de prendre des décisions, surtout celle de renoncer éventuellement s'il y a doute.  (je parle d'avion ou d'ULM, bien que par définition, un ULM est un "Avion" Ultra léger Motorisé").
*   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *

 

  •  L'environnement, la charte du pilote de montagne
  •   Dispositions à prendre avant le vol

1)   Se renseigner sur l'état des altisurfaces ou glaciers,

 2) Informations météo  

3) fiche de circuit...

4)  équipement de secours adapté.     Si, suite à une panne ou un problème quelconque, les secours ne pouvaient arriver avant la nuit, il faut pouvoir tenir au moins jusqu'au lendemain dans les meilleures conditions sous igloo ou rejoindre un refuge.  Que cette aventure soit au moins un souvenir agréable.

Matériel obligatoire et matériel recommandé: ...

photo M.Caplain.

 

 

  • LES ALTIPORTS

  Ils sont au nombre de 7 dans les Alpes, 1 dans les Pyrennées.

          L'Alpe d'Huez, altiport Henri Giraud.

  • Les procédures "arrivée- départ", fréquences radio et tous renseignements utiles sont dans les cartes V.A.C. ou Jeppesen.
  • ALTISURFACES  et  GLACIERS.

     Ces sites sont répertoriés:

-   dans les AIP (aeronautical information publication) disponibles dans les bureaux de piste.
-   dans
les "guide du pilote": Alpes et Massif Central  -  Pyrénnées.  Y figurent les coordonnées géographiques, altitudes, dimensions, quelques renseignements sur la nature du sol et les organismes  à contacter  pour des informations sur l'état de l'aire d'atterrissage.

-   sur le site des pilotes de montagne dans les pages réservées aux membres à jour de leur cotisation.

   Certaines altisurfaces ne sont pratiquables que sur skis, d'autres que sur roues.  Les glaciers eux ne se pratiquent évidemment que sur skis.

   Tour03

    Glacier du Tour, atterrissage à plus de 12 000 ft

        *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *   *

 

    LES PILOTES

On ne peut parler de vol en montagne sans citer Henri GIRAUD, pilote de légende,  qui en France,  a jeté les bases du pilotage en montagne et qui grâce à son énergie à permis la création de pratiquement tous les sites ou nous pouvons poser nos roues ou nos skis aujourd'hui. 

 Le seul à s'être posé en avion, un Piper, au sommet du MONT BLANC  "comme un oiseau sur un fil", sur 30m, à 4807m d'altitude le 23 juin 1960.  Un véritable exploit ! 
Et aussi sur le MONT AIGUILLE  un mouchoir de poche.

      
Plus de 40000 heures de vol... plus de 100000 atterrissages en montagne ..!.    Activité au départ de Grenoble le Versoud  et L'Alpe d'Huez jusqu'en 1999.
  •   PROCEDURES D'ATTERRISSAGE

       L'utilisation de la radio est obligatoire

 Fréquence altiport    ou   130.0    Ne pas oublier les "messages de position".

  • Méthode de reconnaissance:
  • Arrivée sur Altiport

    S'en tenir aux consignes de la carte V.A.C.  Vérifier les indications de l'aire à signaux (si elle existe).   En l'absence d'Atis, on procède comme sur une altisurface pour la phase de reconnaissance.
 

  • Arrivée sur Altisurface

Certaines altisurfaces autorisent un petit "droit à l'erreur",   à condition de savoir à l'avance vers ou se dirriger en fin de course pout limiter les dégats.... et sans accrocher un autre appareil éventuellement.  D'autres n'offrent absolument aucune échapatoire.

 


 

 

 

  • Altiports, altisurfaces, glaciers
  • Quel type de machine ?
  • Quels types de skis ?
  • La motorisation
  • La neige.
  • L'aérologie
  • Pilotage en montagne.
  • Procédures d'atterrissage.
  • Les ULM
  • Règlementation ulm en montagne.
  • Les hélicoptères
  • Les pionniers
  • Dispositions à prendre avant le vol.
  • La survie en milieu froid
  • retour d'expérience
  • La nouvelle règlementation montagne

Circuit d'atterrissage - approche finale et atterrissage.

Circuit d'atterrissage.

Le sens et la forme du circuit sont déterminés par le relief environnant et les nuisances sonores. Il est précisés dans certaines fiches mises à disposition par l'AFPM.

Approche finale

     Rappelons que l'approche finale et l'atterrissage ne seront pas entrepris si un autre aéronef est en attente pour décoller  ou même se déplace sur la plate-forme en vue du décollage.

Pente d'approche. 

Méthode pour se positionner en finale:   Un plan d'approche en montagne est très difficile à visualiser quel que soit son pourcentage. Face à la pente, il est quasi impossible de déterminer l'angle de descente.

 

La vitesse en finale en ulm

Le point de non retour  Dès le début, votre approche doit être parfaite et vous ne devez avoir à faire que des corrections mineures.  Si vous n'êtes pas parfaitement installé sur le plan, remettez les gaz et faites une nouvelle approche. Décidez cela très tôt..

 Imaginez comment vous pourriez vous faire dépanner en altitude, loin des routes, loin de toute assistance.

Merci  les copains, l'aide vient du ciel.

  • Henri Giraud disait:    "Un bon pilote, c'est celui qui paie les traites".     C'est vrai que si on avait fait payer aux pilotes d'aéroclub la casse en montagne, les clubs seraient plus riches et les pilotes de montagne bien plus prudents. 
  • L'arrondi


 

  • Contrôle de la puissance à l'atterrissage
  • Pentes et performances.
  • Technique du décollage.
  • L'utilisation des volets.
  • La méthode selon Henri Giraud.
  • Les pistes de terroir.
  • Licences ou aéronefs étrangers.
  • Hermann Geiger Pilote suisse des glaciers
  • Henri Giraud Pilote des glaciers.
  • L'épopée d'AIR ALPES

   

  • règle fondamentale:  "respect de l'environnement".

  Les pilotes d' ULM ont la chance de voler sur des machines qui peuvent être bien moins bruyantes que les avions.   Profitons en pour faire la différence et être acceptés partout, même là ou les avions sont moins bien tolérés voir même refusés. 

Respectons un code de bonne conduite et évitons donc de survoler abusivement à basse hauteur les randonneurs, les refuges ou les stations et surtout les parcs nationaux à moins de 1000m: retrait de licence garanti. (Les limites des parcs sont définies sur les cartes au 1/500.000 et au 1/1.000.000 vendues par le SIA - Service de l'Information Aéronautique - avec la documentation du pilote VFR, indispensable pour naviguer).

 

  Textes et photos jp Ebrard - instructeur avion/ULM

               Pour commander cet ouvrage